Les premières œuvres (1934-1939)

Ferdinand Springer s'éloigna très tôt de son milieu d'origine - une famille d'éditeurs scientifiques - pour compléter sa formation artistique d’abord à Zurich, puis en Italie et par la suite à Paris où il s'installe en 1928. Ferdinand Springer n'a pas directement connu les violences de la montée du nazisme, il ne fait pas partie de la grande vague des exilés de 1933. Le succès de son séjour aux USA (voir sous «Huiles») lui permet d’acheter un terrain à Grasse dans les Alpes Maritimes où il fait construire une maison qui restera sienne jusqu’à sa disparition. Cette maison, dans un paysage peu différent de la Toscane, aura le mérite à ses yeux de le rapprocher de l’Italie

© 2014 Mathias Springer-Tous droits réservés